Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TRANCHEZ DANS LE VIF MONSIEUR LE PRESIDENT !

*La courbe du chômage s’est stabilisée puis inversée : cela veut dire qu’au lieu de 10.000 chômeurs de plus nous n’en avons que 8.000.

*Vous avez réduit notre dette : Cela veut dire qu’au lieu d’emprunter 6 milliards en 2013 vous n’avez emprunté que 3 milliards.

La réalité est que le nombre de chômeurs a augmenté et notre dette également.

A présent il vous faut trouver 50 milliards d’ici 2017 pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

Vous savez pertinemment, car vous n’êtes pas totalement nul en économie, que vous ne les trouverez pas en grappillant un milliard par ci, un milliard par là.

Alors, Monsieur le Président, vous qui devenez un socialiste de plus en plus anormal, il va vous falloir trancher dans le vif pour ne pas aller droit dans le mur.

Tôt ou tard vous serez devant l’obligation de le faire et je comprends que vous préfériez attendre après les élections municipales.

Et le vif c’est quoi ?

1/ Le mille-feuille des collectivités locales.

2/ La fonction publique.

Ils sont là les 50 milliards que vous cherchez désespérément, et même davantage. Qu’attendez-vous ?

*Il est impératif de réformer les structures régionales, départementales, intercommunales, cantonales et communales. Ces structures où les conseillers sont tous vice-présidents car alors leurs indemnités sont doublées.

*De fermer les conseils généraux et leurs maisons ainsi que les conseils régionaux et leurs hôtels. 150 à 200 fonctionnaires dans chacun d’eux.

*Et une nouvelle couche vient s’ajouter : le pôle métropolitain qui regroupe les communes sans les supprimer.

Des gens de gauche ont affirmé qu’il fallait s’y résoudre : Michel Rocard, Lionel Jospin, Jacques Attali et bien d’autres, mais rien ne bouge afin de ne pas déplaire à tous ces politiciens qui se gavent grâce à des cumuls de mandats, des indemnités inutiles, des frais de fonctionnement aberrants, des retraites indexées voir doublées, en France comme en Europe.

Tout ceci représente quelques 100 milliards d’économies à portée de main.

**Pour la fonction publique ce sera bien plus difficile mais il faudra y passer et plutôt de force que de gré :

1- Ne pas renouveler le départ à la retraite d’un fonctionnaire sur deux, ou de deux sur trois, au moins jusqu’en 2017 et supprimer les promotions automatiques juste avant les départs à la retraite.

2- Rapprocher progressivement la retraite du public et celle du privé. Et bien d’autres «broutilles » comme par exemple supprimer 1 sénateur + 1 député sur 2 (économie 25.000.000 d’euros).

3- Diminuer leurs salaires de 1000 euros/mois (économie 11.400.000 euros)

4- Réduire le gouvernement à 20 membres en supprimant les 17 inutiles.

Pour ces dernières économies tout le peuple vous soutiendra mais en ce qui concerne les précédentes, comme elles sont impopulaires pour certains, il faudra que vous vous passiez de l’accord des syndicats et que vous ne reculiez pas devant les grèves et les manifs de la rue.

Mais ce n’est pas de votre survie dont il s’agit mais de la survie de la France, ce pays qui vous a été confié…alors montrez-vous héroïque et tranchez dans le vif, comme vous avez su le faire en certaines occasions !

Partager cet article

Repost 0