Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEFILE DU 14 JUILLET 2014 : controverse autour de la présence d’un drapeau.

Une polémique s’est installée autour de la présence de TROIS anciens combattants musulmans invités à participer à cette cérémonie commémorative.

Toute cette « chienlit » est provoquée par les déclarations incontrôlées de l’un de ces invisibles du gouvernement Valls, le secrétaire d’état aux anciens combattants Kader Arif.

Il est certain qu’aucun régiment de l’Armée Nationale Populaire Algérienne ne défilera à Paris le 14 juillet 2014.

Cette présence aurait été inadmissible et injustifiable.

Mais ces déclarations non désapprouvées par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, peuvent être considérées comme désinvoltes voir agressives vis-à-vis de l’armée française.

Dois-je rappeler que 175.000 Français d’Afrique du Nord et que 233.000 Algériens, Tunisiens, Marocains et Africains d’AOF et d’AEF ont été incorporés dans l’armée française au cours de la dernière guerre mondiale (39/45).

(Les Forces Françaises Libres de De Gaulle n’atteignaient pas 20.000 soldats)

Nos pertes ont été de 45.000 morts et 72.000 blessés.

*Ces 408.000 soldats se sont battus pour la France.

* 45.000 tués sont morts pour la France.

* 72.000 blessés ont soufferts pour la France.

Les régiments de tirailleurs algériens sont parmi les plus décorés de l’armée française.

Il est un devoir de mémoire que la France reconnaissante leur rende un vibrant hommage. Tous les anciens combattants, de quelques confessions qu’ils soient, méritent d’être présents ce 14 juillet 2014…MAIS SOUS LE DRAPEAU FRANÇAIS, ces trois couleurs pour lesquelles ils se sont battus, pour lesquelles ils sont morts.

Et défiler sous une bannière qui n’existait pas lors des deux dernières grandes guerres mondiales serait une grave erreur (puisque le drapeau algérien est né officiellement en juillet 1962)

**Alors que cesse cette polémique inutile : bravo à la présence de ces anciens combattants, pères et grands-pères des Harkis et des actuels Algériens, qui peuvent être honorés mais uniquement sous le drapeau qu’ils ont défendu : celui de la FRANCE.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :