Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES ABERRATIONS DE L’IMMUNITE DIPLOMATIQUE !

Demandons l’expulsion.

Un jeune adolescent de 14 ans, originaire du Congo (RDC – République Démocratique du Congo) mais fils de diplomate est accusé d’au moins cinq agressions sexuelles, dont la dernière toute récente sur une jeune fille de 16 ans à Magnanville, dans les Yvelines, et même d’exhibitionnisme devant une personne âgée.

**Interpellé, placé en garde à vue et fiché par la police, il ne peut être inculpé car son père bénéficie de l’immunité diplomatique ce qui protège son fils de tous ennuis judiciaires.

Le ministère des Affaires Etrangères est même intervenu auprès du ministère de l’Intérieur pour demander l’effacement des empreintes génétiques (relevés ADN détruits) car ce sujet congolais ne peut être fiché dès lors qu’il ne peut être poursuivi judiciairement.

L’immunité diplomatique ne s’applique que pour les délits et crimes commis par un diplomate dans l’exercice de ses fonctions.

Aucun diplomate ne peut bénéficier de son immunité pour des affaires privées.

Cela c’est la généralité pour presque tous les pays mais pas en France. (Article 26 de la constitution de la 5ème république)

Dans notre pays le diplomate, et sa famille, bénéficie non seulement de l’exonération fiscale mais aucune poursuite ne peut être engagée durant la durée de son mandat.

*C’est ainsi que de très nombreux diplomates transportant de la drogue dans leur « valise diplomatique » et interpellés par les douanes ont été remis aussitôt en liberté sans oublier de leur restituer leur drogue.

**En revanche aux USA, l’état de New-York a refusé de retenir l’immunité diplomatique de DSK dans l’affaire du Sofitel puisque les faits relevaient d’une affaire privée.

Dans le cas qui nous interpelle aujourd’hui, celle de ce jeune congolais, la France a le droit d’expulser ce diplomate et les membres de toute sa famille.

Cela s’est déjà produit en quelques occasions.

C’est cette expulsion que nous demandons illico presto au Ministre des Affaires Etrangères, M. Laurent Fabius, afin de protéger nos filles de ce prédateur.

Les agressions sexuelles individuelles et tournantes se multiplient suffisamment dans notre pays sans que nous soyons obligés d’accepter celles des étrangers.

Partager cet article

Repost 0