Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« UN FRANÇAIS » selon Patrick ASTE.

Ce film coproduit par France 3 et Mars Films, préacheté par Canal + et Orange et soutenu par le Centre National du Cinéma, sortira dans les salles le 10 juin prochain.

Qui est « ce Français » modèle Patrick Asté ?

Le synopsis nous le révèle immédiatement : « Avec ses copains Marco cogne sur les Arabes et colle des affiches de l’extrême droite. Et cela jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine l’abandonne. Mais comment se débarrasser de la violence, de la colère, de la bêtise, qu’on a en soi ? C’est le parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien »

Patrick Asté explique ainsi les motivations qui l’ont conduit à réaliser son « œuvre » cinématographique : « La mort du militant antifaciste Clément Méric, le 5 juin 2013, et la noyade d’un marocain en 1995, Brahim Bouarram, jeté dans la Seine en marge d’un défilé organisé par le front National le 1er mai 1995 »

Il ajoute : « Ce que la presse semble occulter c’est que le FN est un parti qui a du sang sur les mains. Ce parti a été créé par des nazis français et on ne peut pas le traiter comme les autres partis ». (Fin de citation)

**Que Patrick Asté me permette de lui rappeler qu’en matière de parti qui a du sang sur les mains le podium revient sans contexte au Parti Communiste et les places d’honneur aux gaullistes et aux socialistes.

Et que le FN, auquel il fait référence, a été créé par Ordre Nouveau en 1972 et non par Jean-Marie Le Pen.

**Qu’en ce qui concerne la violence, la colère et la bêtise l’extrême gauche n’a rien à envier à l’extrême droite.

-Se souvient-il d’Action Directe, des Jean-Marc Rouillan, des César Battisti, des agressions par les « antifas » à Bordeaux, à Rennes, et ailleurs ?

-Se souvient-il que le 28 juin 1973 la Ligue Communiste a été dissoute, ainsi qu’Ordre Nouveau, après les émeutes du 21 juin à la Mutualité ?

-En ce qui concerne la mort de Clément Méric, soulignera-t-il dans son film qu’il s’agissait d’un militant d’extrême gauche, membre de l’action antifaciste de Paris-Banlieue, et que ce sont ses amis qui ont provoqué la bagarre au cours de laquelle il a été frappé mortellement, sans qu’il y ait eu intention de le tuer, par Esteban Morillo, sur lequel il s’était jeté ? (Lire Libération).

N’ayant pas visionné ce film je ne me prononcerai pas sur sa valeur artistique mais n’en doutons pas quelle qu’elle soit, il bénéficiera des commentaitres les plus flatteurs de toute la gauche (en cette circonstance unie) et de tous les « bobos » qui la composent, mais je peux le lui prédire aujourd’hui, ce sera un « bide » financier sauvé uniquement par les deniers de nos redevances et de nos impôts.

Partager cet article

Repost 0