Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le droit d'asile mais pas pour tous !

La France, qui accorde l’asile politique à des milliers de « migrants », dont la vie n’est en aucun cas menacée par la justice de leurs pays, et cela à l’encontre de toutes nos lois, vient de refuser ce même asile politique à un algérien, Mourad B. 34 ans, qui se présentait comme un ex.agent de la DRS (Sécurité militaire algérienne), en fuite depuis 2011, et qui affirmait risquer la peine de mort en Algérie.

Mourad a été entendu, en janvier 2015, par le juge antiterroriste français Marc Trevidic, en charge du dossier de l’assassinat des moines de Tibhirine.

Mourad témoignait en affirmant l’implication de l’armée algérienne (ANP) dans l’exécution des moines. (Une sérieuse rumeur qui s’était propagée à l’époque)

C’est l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) qui a rejeté sa demande d’asile : « L’intéressé n’a pas été en mesure de produire des explications personnalisées et convaincantes de nature à établir la réalité de sa collaboration avec la DRS »

Il est probable que cet algérien, bien jeune à l’époque de l’assassinat des moines (1996), pour avoir été un agent de la DRS, ait affabulé pour obtenir ce droit d’asile en France, tant espéré, notamment par des Algériens.

Il est probable également que l’OFPRA ait eu des raisons de le lui refuser.

Mais j’ose espérer que cet organisme se montre aussi vigilant sur les milliers de demandes d’asile qui sont acceptées sans que des preuves puissent être produites selon lesquelles leurs vies seraient menacées par la justice de leurs pays.

En tous les cas ce simple fait divers a réveillé en Algérie cette haine ancestrale entre Kabyles-Berbères et Arabes. Ces derniers accusant ce Mourad B. d’être un kabyle qui, comme les berbères, trahi son pays pour de basses raisons personnelles.

Les Berbères faisant justement remarqué que les Bouteflika, Saidani, Chekib Khelil et bien d’autres encore, qui ne sont pas des kabyles, volent et détruisent l’Algérie, et leur demandent de repartir chez eux, en Arabie, après 14 siècles d’occupation et de destruction. (A l’exception des 132 années de « colonisation » française qui avaient fait de ce pays l’un des plus modernes du bassin méditerranéen)

*Occuper par la force et le sabre.

*Arabiser par la force et le sabre.

*Les premiers habitants de cette région du Maghreb, qui ne s’appelait pas encore l’Algérie, les Berbères, ne se soumettront jamais à la colonisation arabe.

*C’est un constat.

Partager cet article

Repost 0