Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint-Denis plus islamiste que Bab-el-Oued ou Oran.

Toutes mes connaissances algériennes, marocaines et tunisiennes se montrent totalement déphasées avec les évènements qui se passent en France. Elles ne comprennent pas, elles ne comprennent plus ! Elles se demandent comment la France a pu arriver, par sa politique laxiste, à se retrouver dans une situation identique à celle de l’Algérie des années 90 et à celle plus récente de la Tunisie. Comment des banlieues ont pu basculer sous la main mise de salafistes intégristes islamistes et progresser insidieusement vers le terrorisme et la barbarie, comme nous apprenons à le connaître depuis le début de l’année 2015 ?

Elles ne comprennent pas que des banlieues telles que Saint-Denis vivent actuellement totalement en dehors d’une laïcité républicaine mais, bien au contraire, sous l’endoctrinement d’une religion poussée à la limite de l’entendement.

Je me réfère à l’inerview accordée par l’universitaire Fewzi Benhabib, représentant en France du « Comité Laïcité République » et qui réside à Saint-Denis depuis 1994.

Il estime qu’il est déjà trop tard, que c’est irréversible :

« Quand on voit des « Mak d’Hal » qui remplace les « McDonalds » pour vendre des hamburgers 100% halal.

Quand une coiffeuse originaire de l’Oranie se voit devant la nécessité de réserver une salle aux femmes voilées, afin qu’elles soient à l’abri des regards.

Intérrogée par Fewzi, qui lui fait remarquer qu’à Oran on n’a jamais vu une salle réservée aux « voilées », la jeune femme s’étonne que l’on puisse comparer : « Saint-Denis n’a rien à voir avec Oran, ce n’est pas comparable ».

Une librairie (Librairie SAMY) a récemment ouvert ses portes mais on peut rechercher en vain des livres de Boualem Sensal, Malk Chebel ou Kamel Daoud (Interdit pour atteinte aux principes de l’Islam). En revanche figurent sur les présentoirs les vedettes islamistes, Hassan-el-Bana, fondateur des Frères Musulmans, assassiné le 12 février 1949 et grand-père de Tariq et Hani Ramadan (Ce dernier estimant que la lapidation, que l’on considère comme une punition, est une forme de purification) et Sayyib Qutb, Frères Musulmans exécuté par pendaison, en Egypte, le 29 août 1966.

En Algérie, à bab-el-oued, il est tout à fait habituel de voir de jeunes femmes non voilées, attablées à des terrasses de cafés et boire un verre entre amies et cela sans se faire insulter et un jeune musulman peut se promener sur le front de mer en tenant par la main sa copine sans risquer de se faire tabasser.

La Belgique, et surtout Molenbeek-Saint-Jean, subissant les critiques, fort justifiée d’ailleurs, des médias et des politques français, comme étant un centre de formation, d’organisation et de repli pour les terroristes, mais ne venons-nous pas de constater que c’est le cas très exactement en France, notamment à Saint-Denis, comme d’ailleurs dans d’autres banlieues, quartiers ou arrondissements, à Toulouse, Lyon, Marseille et même Nice.

Tous les services de renseignement étaient parfaitement au parfum mais n’avaient pas le droit d’intervenir. Il aura fallu ce dernier massacre pour que l’état d’urgence les y autorise et l’on peut constater déjà des résultats.

A la condition que les mesures annonçées soient mises en œuvre dans l’urgence également

Partager cet article

Repost 0