Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Libye est devenue une poudrière.

Honte à ces politiciens libyens, assassins de leur propre peuple.

Des milliers d’innocents meurent chaque semaine à cause de leurs magouilles électorales qui retardent chaque jour la création, enfin, d’un gouvernement d’union nationale.

Les portefeuilles qu’ils espèrent valent bien davantage que la vie de quelques enfants.

La Libye est au bord du gouffre. DAECH l’envahi, l’occupe un peu plus à chaque heure et eux, pour un poste de ministre non attribué à qui ils ont choisi, se retirent des négociations et retardent le processus susceptible de rétablir un semblant de paix en mettant un point final à cette guerre civile qui dure depuis 2011 et le renversement de Mouammar El Gueddafi.

Le parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, n’accepte pas que le poste de ministre de la Défense ne soit pas attribué au général Khalifa Hafar, chef d’état-major de l’armée libyenne.

Le président du gouvernement de Tobrouk, Aguila Salah Issa, tient absolument à imposer son protégé. Il refuse donc de donner son accord pour un gouvernement de transition formé la semaine dernière par Faïz Serraj.

Pour un portefeuille non attribué ils laissent le pays dans le chaos.

Ce serait à pleurer de rire s’il n’y avait pas tous ces morts !

Bien sûr se pose également la question du pouvoir et la répartition des richesses qui sont à l’origine de toutes ces rivalités. La tentation hégémonique fait reculer tout accord et la Libye semble se diriger inévitablement vers une partition qui ferait le jeu de l’Etat Islamique.

Les libyens assistent impuissants à l’implantation de Daech et d’AQMI et cela représente une menace imminente et pour le pays et pour le Maghreb ainsi que pour tous les pays du pourtour méditerranéen.

DAECH contrôle déjà Syrte, à 450 kms à l’est de Tripoli. Il lance une offensive vers la zone du «croissant pétrolier», où sont implantés les principaux terminaux.

Plus de 3000 combattants, parfaitement armés, dont le nombre augmente chaque jour, mettent à sac la Libye. Sans oublier la lutte sans merci que se livrent au Fezzan les Toubous et les Touaregs.

La constitution d’une coalition anti-daech, sous commandement de l’OTAN est envisagée. Les plans sont prêts et les états-majors également. Qu’elle intervienne très rapidement car la Libye est devenue une poudrière qui risque fort d’exploser au nez et à la barbe des pays européens

Partager cet article

Repost 0