Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exécutions en Libye.

17 membres de l’équipe d’action révolutionnaire, au service du régime d’El-Gueddafi, impliqués dans l’affaire dîte de Mathaba, les 18 et 19 février 2011, où plusieurs manifestants avaient été abattus lors d’un affrontement entre pro et anti El Gheddafi avaient été condamnés à de longues peines de prison.

Le tribunal a décidé, mercredi 8 juin 2016, de libérer provisoirement 12 de ces condamnés et de les remettre à leurs familles, sous réserve de remise de leur passeport au parquet et de se présenter à la police les premier et troisième mercredis de chaque mois.

Sortis de prison, le jeudi 10 juin en fin de d’après-midi, ces douze prisonniers ont été exécutés sommairement.

12 corps criblés de balles dans la nuit du jeudi au vendredi matin.

Trois corps découverts près de la morgue de l’hôpital Bouslim, trois autres à la porte de la morgue du centre hôspitalier de Tripoli et les six derniers dans les environs de la capitale, à Oued Rabii.

Le gouvernement d’union nationale de Fayez El Serraj a vigoureusement condamné ces assassinats et ordonné une enquête rigoureuse, confiée au ministre de l’Intérieur, El Aref Khouja.

Cela prouve que ce gouvernement d’union nationale n’a pas le contrôle de la situation, même à Tripoli, sa capitale, et que les milices et les groupes armés d’opposition ne sont pas prêts à réaliser une alliance politique, alors, que sur le terrain des opérations militaires, ils s’accordent à détruire totalement DAECH et à reprendre Syrte, le siège de l’Etat Islmique en Libye, dans les prochains jours.

Les ambitions devraient être au service d'un pays et non pas le pays au service des ambitions.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :