Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edition 2016 - J'accuse De Gaulle (Prix Véritas 2015)

L'édition 2016 du livre "J'accuse De Gaulle" (Prix VERITAS 2015) vient de paraître.

Ce réquisitoire implacable (Impostures, forfaitures et crimes contre l’humanité de1940/1969) est complété par le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l'existence des "barbouzes", niée, à l'époque, par le président de la république, les premiers ministres et les ministres de l'Intérieur.

Roger FREY, ministre de l’Intérieur. Assemblée Nationale le 7 mai 1966 : « J’affirme solennellement, une fois pour toutes, qu’il n’y a pas de police parallèle ».

Raymond MARCELIN, ministre de l’Intérieur, sur RTL le 7 juin 1969 : « Les barbouzes ? Les polices parallèles ? C’est une légende qui a la vie dure ».

Georges POMPIDOU, président de la République, en réponse écrite au député de la Mayenne, André Davoust : « Il convient de mettre un terme, avec la plus grande netteté, aux insinuations scandaleuses selon lesquelles le gouvernement entretiendrait et emploierait des polices parallèles ».

Vous prendrez connaissance des auditions de Messieurs :

Jacques Aubert, ancien directeur du cabinet de Roger Frey, cité plus haut.

Lucien Bitterlin, chef des « Barbouzes ».

Jacques Delarue, ancien commissaire à la direction générale de la Police Judiciaire.

Antoine Argoud, ancien responsable de l’OAS.

Gaston Defferre, ministre d’Etat et ministre de l’Intérieur.

Maître Pierre Lemarchand, ancien responsable de la lutte contre l’OAS.

En vente, toujours au prix de 19,00 euros et en franco de port, si vous communiquez vos coordonnées, ou directement sur AMAZON.

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :