Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JOFFRIN choqué par les Corses !

L’émission « C dans l’air » de ce mercredi 17 août 2016 avait pour sujet principal « Polémique sur le burkini ».

Il n’est pas dans mes intentions d’entrer dans ce débat et de savoir s’il s’agit d’une mode vestimentaire ou d’une provocation religieuse. Poser la question c’est déjà y répondre, puisqu’elle ne s’est jamais posée auparavant et qu’elle ne se pose que depuis que l’islam est devenu un problème majeur et qu’il impose ses mœurs et coutumes dans toutes les villes, territoires ou pays que sa religion gouverne.

Pourquoi n’aurais-je pas le droit de photographier cette « curiosité » d’une femme qui se baigne entièrement voilée sur nos plages alors que j’ai tous les droits de photographier une femme en bikini et même en monokini et pourquoi pas les fesses en l’air d’un maillot brésilien ?

Ce qui m’a interpellé, lors de cette émission, ce sont les quelques incongruités débitées par certains participants, notamment celle du théologien Abdelali Mamoun qui explique que « la soupe au cochon » est une provocation religieuse contre les musulmans mais que le port du burkini n’en n’est pas une pour la laïcité.

Il poursuit en affirmant que ce sont les « musulmans » qui ont libéré la Corse, en 1944.

Non, monsieur l’imam, ce ne sont pas « uniquement » les musulmans mais l’armée d’Afrique, composée d’autant de Français que de musulmans, mais tout cela n’est qu’anecdotique.

Le plus grave dans l’absurdité est le raisonnement de Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du quotidien « Libération », qui a été « choqué » par les slogans des manifestants corses qui défilaient aux cris de « On est chez nous ».

Pour Joffrin, les milliers d’Arabes qui vivent en Corse, et qui ont construit les maisons dans lesquelles vivent les Corses, sont également chez eux sur l’Ile de Beauté.

Quand on connait l’orientation politique de « Libération » : barre à gauche toute, que pense Joffrin de ce million de français qui vivait en Algérie depuis plus d’un siècle et qui ont construit, pas uniquement toutes les maisons de ces villes modernes ou vivent depuis plus de cinquante ans les Algériens, mais également 80.000 kilomètres de routes, 14 ports, 12 aéroports, 32 aérodomes, 4500 kilomètres de voies ferrées, toutes les infrastructures gazières et pétrolières, 31 centrales hydroéletriques ou thermiques, des dizaines de milliers de bâtiments administratifs, ponts, viaducs, tunnels, écoles, 150 hôpitaux, 16.000 kms de lignes téléphoniques et, pour en terminer, une agriculture exportatrice.

Tout ce dont profitent les Algériens depuis plus d’un demi-siècle.

Et je m’arrête là pour ne pas lui faire trop de peine.

Etaient-ils chez eux, ces Français, en Algérie, monsieur Laurent Joffrin, comme sont chez eux les Arabes en Corse?

Est-ce que vous le pensez et quel était l’avis de « Libération » à l’époque ?

Était-il que la colonisation française avait été le seul véritable instrument de libération du peuple musulman ?

Partager cet article

Repost 0