Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est des suggestions, frappées du bon sens, qui apparaissent à l’occasion de chaque nouvelle élection présidentielle, puis disparaissent aussitôt après.

L’une d’entre elles est la réduction du nombre de députés (577 actuellement) et de sénateurs (348).

Il est utile de rappeler que chaque député coûte, tous frais confondus, environ 1 million d’euros par an.

C’est dire que leur diminution serait un bénéfice intéressant pour la dette abyssale de notre pays.

Quelques chiffres permettent de se faire une idée sur le bon sens de cette suggestion :

Actuellement, en France, il y a 1 député pour 115.975 habitants et 1 sénateur pour 192.293 habitants. Soit un total de 1 parlementaire pour 72.343 habitants.

Dans deux autres pays importants de l’Europe, l’Allemagne et l’Espagne, il y a 1 parlementaire pour 131.800 habitants.

Aux États-Unis le ratio est encore plus impressionnant : 435 parlementaires pour 315 millions d’habitants, soit 1 pour 730.000 habitants.

Il est vrai que les USA sont divisés en plusieurs états et que chacun est doté d’un parlement.

En 1986 la France comptait 491 députés. François Mitterrand introduisant une dose de proportionnelle, ajouta 86 députés et l’assemblée passa à 577, ce qui permis de sauver une centaine de députés socialistes et une vingtaine de communistes.

La dose de proportionnelle disparue le nombre de députés est resté à 577.

De combien faudrait-il diminuer le nombre de députés ? Avancer des chiffres au hasard n’est pas particulièrement réfléchi, 300, 400, 500 ? Peu importe ! 1 pour 100.000 habitants ? Pourquoi pas !

Sans être énarque il me semble qu’une proposition s’impose, logique et réfléchie : 1 député pour 100.000 électeurs, soit environ 460, si le nombre d’électeurs inscrits au premier janvier 2017 est de 46 millions.

L’économie se chiffrerait déjà à 117 millions d’euros par an.

À laquelle il faudra ajouter l’économie faite sur la diminution du nombre de sénateurs, 1 pour 200.000 électeurs, soit 225 au lieu de 348, en prenant soin d’y inclure les membres du Conseil économique social et environnemental (souhaité par De Gaulle)

Pourquoi ce calcul sur le nombre d’électeurs inscrits (46 millions) et non sur le nombre d’habitants (67 millions) ? Parce que ceux qui ne sont pas électeurs n’ont aucune raison d’être représentés. CQFD !

PS. J’irai même plus loin, ce calcul devrait se faire sur le nombre de votants, et non pas des inscrits, car ceux qui ne votent pas méritent encore moins d’être représentés !

Exemple sur résultats de la présidentielle de 2012 : 46 millions d’inscrits et 37 millions de votants, donc 370 députés. Plus de bénéfice et pour la démocratie et pour la France !

 

Partager cet article

Repost 0