Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme l’on pouvait s’y attendre, toute l’Algérie, médias et responsables politiques, volent au secours d’Emmanuel Macron.

*Ils stipendient la droite française et les médias qui ne paraissent même pas vouloir réfléchir, selon eux, aux dégâts de la colonisation.

*Ils estiment fort judicieux les propos tenus par leur nouveau candidat, Macron.

*Ils estiment que, pour les médias et la droite française, dénoncer la barbarie coloniale, qui est un fait avérée, toujours selon eux, ne devrait pas s’avouer publiquement. Signalant que la chaîne LCI avait dénoncé « la première erreur de Macron »

*Ils estiment que certains, en France, cultivent la haine et que cela se manifeste dans certaines cités périphériques, laissées pour compte, où les policiers vont jusqu’à brutaliser les jeunes de ces quartiers de façon éhontée.

*Ils estiment que Emmanuel Macron, en véritable socialiste, a mis fin aux atermoiements de ses prédécesseurs, à commencer par François Mitterrand, incapable de la moindre repentance, et même de l’actuel François Hollande qui avait, tout au plus, dénoncé en 2012, devant le parlement algérien, un système colonial « injuste et brutal », regrettant, sans les condamner, « les souffrances que la colonisation a infligée au peuple algérien.

Toujours selon eux, la France ne veut pas reconnaître les brimades, les spoliations, les enfumages dans les grottes, les exécutions sommaires lors de l’invasion et à chaque insurrection, la destruction des lieux de culte, le code de l’indigénat et, pour finir, la violence de la guerre entre 1954 et 1962.

La France refuse de reconnaître toutes ces évidences au nom de ce qui « aurait » été réalisé en Algérie par la colonisation et que cela est un terrible aveu de la persistance de l’idée d’éternelle Algérie française.

Surprenante amnésie sur les décennies d’écrasement de tout un peuple qui, forcément, devait aboutir à l’indépendance du pays.

En quelques tweets, la droite et l’extrême droite ont balayé 130 années de colonisation de l’Algérie et des décennies de violation du reste de l’Afrique.

(Source : la presse quotidienne algérienne).

Messieurs les algériens, puisque vous cumulez tous ces griefs contre cette France criminelle et que, selon vous, l’indépendance a fait de votre pays un paradis de liberté, d’égalité et de fraternité, pourquoi vous obstinez-vous à accourir, chez l’ex colonisateur, par centaines de milliers. Comment pouvez-vous concevoir de partager le sort de ces colonisateurs qui vous ont tant fait souffrir, et continuent d’ailleurs à vous martyriser dans les cités ?

Nous n’avons aucun besoin, nous, de quitter notre pays pour rejoindre votre paradis, alors conservez vos ouailles, nous vous en prions sincèrement, et que ceux qui ne retrouvent pas, chez nous, la fraternité, dont ils bénéficiaient chez eux, il n’y a aucune frontière pour les retenir ! A moins qu’ils ne soient masochistes ?

Partager cet article

Repost 0