Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arrêtons-nous sur l’une des propositions du programme de ce nouveau « gourou » français qu’est devenu médiatiquement Emmanuel Macron et qui, hélas ! a de fortes chances d’être l’élu de la prochaine présidentielle et de nous « recoller » du Hollandisme pour un quinquennat :

**Un service national, ou militaire, d’un mois.

Au risque de déplaire à celui qui risque d’être le futur président de la république qu’il me permette de lui affirmer que sa proposition est totalement débile.

D’une part elle ne servirait absolument à rien et d’autre part elle coûterait une fortune à la France pour sa préparation, son installation et son fonctionnement.

Pour un résultat nul.

Que Macron nous prouve le contraire !

L’utilité d’un service national, ou militaire (appelez-le comme vous le souhaitez) serait d’éduquer, d’instruire, de former, en deux mots : d’apporter un plus à plusieurs dizaines de milliers de jeunes français et de les sortir, momentanément, du chômage.

Pour un tel résultat sa durée ne peut être inférieure à six mois.

Par mesure de précaution et de sécurité, compte tenu de la situation actuelle explosive, de la radicalisation, du terrorisme, il serait nécessaire de diversifier la répartition des binationaux d’origine maghrébine vers des régiments de « paras » afin qu’ils soient encadrer sérieusement, dans l’éventualité de séparer le bon grain de l’ivraie.

Pour mémoire, je rappellerai l’époque de la guerre d’Algérie où des centaines de jeunes français, gauchistes, communistes, socialistes, refusaient d’être mobilisés et s’opposaient par tous les moyens à leur départ (allongés sur les voies de chemin de fer, manifestations, etc.).

Or, ces centaines de jeunes sont devenus, en Algérie, les meilleurs éléments de l’armée française dès qu’ils ont été encadrés par les « paras » du colonel (à l’époque) Bigeard.

Puisqu’il s’agit, pour tous les candidats à la présidentielle, de réduire la dette de la France, et non pas de la faire exploser, comme ce serait le cas du bilan final du plus grand nombre de leurs promesses, voici une proposition qui permettrait de la réduire considérablement et, par la même occasion, de rendre leur dignité à 6 millions de chômeurs :

**Que tous les « sans emplois », qui bénéficient d’une assistance chômage, soient mis à la disposition des collectivités locales quelques heures par semaine pour accomplir des travaux d’utilité publique.

Ce serait la moindre des choses puisqu’ils sont payés et cela dégagerait des millions d’économies et permettrait justement au « gourou » Macron d’appliquer sa suppression de la taxe d’habitation, proposition qui nous intéresse mais qui voit l’opposition de tous les maires du pays et pour cause parce qu’elle serait financée par l’État, donc par nos impôts !

Quatre millions de chômeurs payés mis, gratuitement, au service des collectivités locales et régionales : une véritable aubaine !

Partager cet article

Repost 0