Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je n’ai jamais eu l’intention de voter pour François Fillon et je ne voterai pas pour lui malgré cet acharnement judiciaire, cette chasse à l’homme, d’une justice totalement aux ordres d’un gouvernement de demeurés.

Si les juges d’instructions qui se sont vus confier le dossier, dont s’est débarrassé le Parquet Financier, possèdent les éléments pour une mise en examen de François Fillon pourquoi ne la prononce-t-il pas immédiatement et attendent le 15 mars ?

Comment savent-ils qu’ils auront davantage de preuves à charge à cette date ?

Et supposons qu’après cette mise en examen François Fillon soit innocenté mais éliminé du second tour de la présidentielle, se rendent-ils compte, ces juges d’instructions des comptes que justement ils devront rendre à la Nation, à la République, aux citoyens ?

Je m’adresse à vous tous, électeurs de droite, qui aviez l’intention de voter pour François Fillon, ne laissez pas une justice détournée de sa fonction principale, qui est de rendre un jugement impartial, vous dicter, vous ordonner, de ne pas voter pour le candidat qui était le vôtre.

Si vous n’êtes ni des veaux, comme le pensait De Gaulle, ni des demeurés, comme le pensent les socialistes et l’extrême gauche, alors ne suivez pas ces rats qui quittent le navire en pensant qu’il risque de couler.

Ce candidat c’est le vôtre, alors votez pour lui, faites qu’il se trouve face à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle et, qu’alors, le meilleur programme l’emporte.

Prenez garde, car dans le cas d’une défaite organisée de la droite, de votre droite, c’est la gauche de François Hollande, sous la conduite de Macron, qui se retrouvera au pouvoir pour un quinquennat, ou, ce qui serait extrêmement plus grave, pour ne pas écrire catastrophique, l’extrême gauche des Hamon et Mélenchon.

Votre candidat vous l’a crié : ce n’est pas seulement lui qu’on assassine, c’est l’élection présidentielle, c’est votre droite que l’on assassine, alors ne vous laissez pas manœuvrer, résister puis attaquer, nous vous attendons au second tour pour un débat loyal, programme contre programme

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0