Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Est-ce Marine Le Pen qui est « dédiabolisée » ou le FN ? »

C’est la question qui a été posée sur tous les médias télévisés, lors de cette première semaine du second tour de la présidentielle : Pujadas, mercredi soir dans le journal de la 2, Yves Calvi dans 24 heures en questions sur LCI, C dans l’air sur la 5 et les différents débats sur BFM-TV et C News, etc.

La réponse est évidente : Marine Le Pen a tout le mérite d’avoir amené son parti dans « une droite républicaine » alors que le FN est toujours étiqueté « extrême droite », et le restera sans doute encore longtemps, hélas !

Si Marine Le Pen fait moins peur le FN effraie toujours. Pourquoi ?

Marine Le Pen s’est « républicanisée » mais le FN est, et restera, marqué par l’empreinte de son fondateur Jean-Marie Le Pen.

Et ce n’est pas le « parricide » spectaculaire et très médiatisé qui s’est déroulé, lors de la passation des pouvoirs entre le père et la fille, qui a permis sa « dédiabolisation ».

L’origine de ce débat se situe justement à cette époque.

En 2011, lors du remplacement de son père à la présidence du Front National, Marine aurait dû prendre la décision historique de « débaptisé » son parti.

*Cela n’a pas été envisagé à l’époque et c’est bien dommage !

*Lorsque le 28 mai 2015 l’UMP est devenue « Les Républicains » la question est revenue à l’ordre du jour mais les conditions n’étaient pas totalement réunies, et c’est encore dommage !

*Enfin, en janvier 2016, il en a été sérieusement question et de tous les sigles proposés « Les Patriotes » faisaient la majorité mais, pour certains cadres il n’était pas encore temps : Nicolas Bay : « la question n’était pas encore d’actualité ».

Sans doute la peur que Jean-Marie Le Pen ne récupère son parti, le FN, et se pose en perturbateur. Peut-être l’aurait-il fait à l’époque mais plus aujourd’hui.

C’est bien dommage que cette décision très importante n’ait pas été retenue car aujourd’hui la question de savoir si le FN est dédiabolisé ou non ne se poserait pas.

Imaginez que dans cette bataille qui est engagée pour la présidentielle, et qui va se poursuivre jusqu’au 7 mai, se trouve face à face Marine Le Pen et Emmanuel Macron mais également « En Marche » d’un côté et « Les Patriotes » de l’autre ? Ne pensez-vous pas que le résultat pourrait être totalement différent ?

Pourquoi êtres passé de RBM (Ruban Bleu Marine) à la « Rose bleue » pour tenter d’effacer des esprits soupçonneux de toute la classe politique, et d’une grande partie des citoyens, cette anxiété devant la montée irrésistible du FN ?

Il aurait été tellement plus facile d’aller directement vers ce qui arrivera forcément tôt ou tard, et mieux vaudrait tôt que tard, pour tous ceux qui sont fidèles à Marine Le Pen.

Elle n’aurait pas, dans un tel cas de figure, dû se trouver devant cette « obligation » de se démettre de sa présidence du FN et aurait pu rester jusqu’au 7 mai la présidente du parti « Les Patriotes » !

Quel que soit le résultat de cette présidentielle, le FN devra changer de nom avant l’échéance de 2022 afin que cette question ne se pose plus.

 

PS – Emmanuel Macron s’est emparé déjà à plusieurs reprises de ce mot « les patriotes » !

Partager cet article

Repost 0