Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« En tant que chef des armées je ne risquerai pas vos vies pour rien » (Emmanuel Macron, président de la République).

Et c’est pourtant pour rien que nos jeunes soldats risquent leurs vies au Mali.

Pour rien ! Car notre armée ne parviendra jamais à éradiquer le djihadisme, ni au Mali, ni ailleurs en Afrique.

Vous vous engagez, M. le président, à ce que « notre armée reste présente en Afrique jusqu’à la victoire totale contre le terrorisme islamique »…elle y sera encore dans un siècle, sinon plus !

« Vous êtes l’avant-garde de la République ».

C‘est exact, mais ni au Mali, ni en Afrique.

Les soldats qui sont tombés, et, hélas ! Tomberont encore en Afrique sont et seront morts au nom de la France, certes, mais pas « Pour la France » mais pour le Mali ou d’autres pays africains où ils sont présents.

La plus brillante réussite du quinquennat Hollande est d’avoir délocalisé au Mali la plus importante fabrique « à bravos », au seul bénéfice du président et des ministres qui s’y déplacent !

Ce n’est pas à notre armée de risquer la vie de ses soldats en Afrique, c’est aux africains de s’y engager, c’est à eux de se défendre contre les djihadistes, c’est au Mali, au Niger, à l’Algérie, au Maroc, à la Tunisie, au Tchad, à la Côte d’Ivoire, au Sénégal, etc. de défendre leurs pays avec leurs armées, pas à notre armée !

Car, si nous n’y arrivons pas, nous aurons sans doute un prochain jour à nous en repentir !

**Souvenons-nous des opposants à la guerre d’Algérie, il n’y a pas si longtemps, les communistes, les socialistes, toute la gauche et l’extrême gauche, tous ceux qui s’élevaient contre la mort de jeunes soldats français ! En Algérie ils défendaient la France, ils tombaient « pour la France », pour la République, pour conserver un territoire français, des départements français.

Cela n’est plus le cas en Afrique, nous n’avons rien à y faire et nous y resterons des années sans parvenir à éliminer le djihadisme et nous ne l’empêcherons à aucun moment d’agir sur notre sol.

Quel que soit le nombre de nos jeunes soldats qui tomberont en Afrique cela n’aura aucune conséquence sur les possibles attentats qui frapperont notre pays.

Sans qu’il soit question pour autant du gouffre financier de ces opérations, bien moins important que la vie de jeunes français.

L’Europe se moque totalement de l’amplification du terrorisme en Afrique. Quand elle y met les pieds ce n’est que par intérêt financier et économique et non pour y exposer ses soldats.

Nous sommes les « pauvres couillons » de cette farce, hélas mortelle pour déjà 19 des nôtres.

Non, M. le chef des armées, c’est pour rien que vous risquez la vie de nos jeunes soldats, quoi que vous en pensiez ! Tous les experts militaires vous le crieront !

Partager cet article

Repost 0