Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est fier d’être le petit-fils d’un « tirailleur algérien », qui a donc servi dans l’armée française, et il en a parfaitement le droit, mais la question qui se pose est : Est-ce que son grand-père, Moussa Ouakid, dans le cimetière où il repose en paix, qui fut tirailleur d’un régiment français, est certainement très fier de voir son petit-fils ministre d’un gouvernement français : « Serait-il fier de voir ce même petit-fils « rendre un hommage « aux martyrs algériens », à ces ennemis de la France, à ceux qui ont tués des militaires et des civils français, nos enfants, vos enfants, métropolitains ? »

Je n’en suis pas si sûr !

Je ne sais pas dans quel camp se situait Moussa Ouakid, mais lui, qui avait servi dans l’armée française, n’a certainement pas apprécié le sort réservé aux harkis, par la France d’abord, qui les a lâchement abandonnés à leur triste sort, et, surtout, par ceux auxquels son petit-fils vient de rendre hommage et qui ont torturés, ébouillantés, massacrés (et je préfère m’abstenir de décrire davantage ces atrocités), ses compatriotes qui ont servis dans la même armée que la sienne !

Est-il nécessaire de pousser l’hypocrisie, chaque fois qu’un chef d’Etat ou un ministre, traverse la Méditerranée, qu’il se sente obliger d’aller rendre un hommage « Aux Algériens morts pour l’indépendance » 

Est-ce que nos présidents, nos ministres, quand ils se rendent en Allemagne, déposent-ils des couronnes de fleurs en hommage « Aux martyrs Allemands » qui sont tombés en envahissant la France avec l’armée nazie ?

Ces « fellaghas » tombés au champ d’honneur étaient nos ennemis, ils ont tué des dizaines de milliers de Français et des dizaines de milliers de musulmans, ceux qui combattaient dans nos rangs, les harkis, et ceux qui refusaient de les soutenir.

Lorsqu’il est venu en France, un Algérien, qu’il soit président ou ministre, a-t-il rendu une seule fois hommage « aux morts de l’armée française » tombés lors de la guerre d’Algérie ?

A-t-il rendu hommage « aux victimes civils et aux harkis » massacrés par l’Armée Nationale Algérienne ? Jamais, que je sache.

Ils savaient sans aucun doute le sort qui les attendrait, ce qu’ils risquaient dès leur retour au pays !

Décidément, une fois encore, je me vois devant l’obligation de rendre hommage à De Gaulle : il savait, lui, que les Français étaient des veaux…à son époque.

Ont-ils beaucoup changé depuis ?

Pour revenir au voyage souvenir de Darmanin : est-ce que son bref séjour en Algérie et ses discussions avec son homologue, le ministre de l’Intérieur algérien Kamel Beldjoud, ont abouti au moins à un résultat positif ? L’Algérie accepte-t-elle d’accueillir ces milliers d’Algériens qui sont des « dangers pour la France » ? Ceux qui ont été libérés des prisons, après avoir purgé leurs condamnations, et ceux qui seront également libérés au cours des prochains mois et années ? Et surtout ceux qui ne sont pas encore allés en prison mais sont « Fichés S » pour radicalisation à caractère terroriste ?

Après tout c’est ce seul résultat qui nous importe réellement, le reste on en parle mais en réalité « on s’en bat les c……s ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :