Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À MES FRERES ESPAGNOLS…

 

Il est temps que vous réagissiez. Ne suivez pas l’exemple de la Grèce, ne la rejoignez pas dans l’abime où elle se trouve. N’espérez pas vous en sortir mieux qu’elle.

Voulez-vous que l’on vous reproche un jour qu’à l’évidence votre nation était l’une des leaders de l’Europe à l’époque de Franco, et que c’est loin d’être le cas aujourd’hui ?

Ressaisissez-vous et exigez de l’Europe que la Banque Centrale Européenne vous prête directement au même taux qu’elle prête aux banques, c’est-à-dire à 1%, et qu’elle arrête ainsi de vous entraîner vers une faillite programmée par des intérêts de plus en plus exorbitants et impossible à rembourser.

Imposez cette condition à votre maintien dans la zone euro et si cette exigence vous est refusée alors éloignez-vous et retrouvez votre entière autonomie financière et économique.

Ce ne sera pas facile mais c’est la condition « sine qua non » qui vous permettra de « sauver les meubles », tant qu’il en est temps encore.

Je le sais, ce n’est pas une décision facile à envisager, elle est risquée, pour vous mais également pour l’Europe soyez-en certain, mais souvenez-vous comme nous vivions bien chez vous « avant » !

Si l’on veut que la zone euro survive il est nécessaire de la repenser totalement. On a voulu mettre la charrue avant les bœufs et cela ne fonctionne jamais.

L’Espagne est grande, l’Espagne est fière, l’espagnol est fort. Votre nation a une chance historique que la France n’a plus (depuis qu’elle a perdu ses colonies), elle peut se tourner et commercialiser avec d’autres pays comme l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay et toutes les nations hispaniques etc. et retrouver rapidement toute sa splendeur.

« Indignés » prenez votre destin en mains, prenez le destin de votre pays en mains. AGISSEZ VITE.

 

Multiplication, addition, soustraction, division…je ne sais plus compter !

 

Je ne comprends pas et je voudrais que l’on m’explique : les socialistes avaient reproché à Nicolas Sarkozy d’avoir augmenté de 172% son salaire de président de la république et ils ont continué à le faire tout au long de la récente campagne électorale. L’une des toutes premières décisions, symbolique certes mais oh combien spectaculaire, du nouveau président de la république, François hollande, est de réduire son salaire, et celui de tous ses ministres, de 30%. Il y a là, me semble-t-il, une division de la multiplication qui n’est pas une soustraction mais une addition ! Je m’explique, car il est bien évident que vous ne me suivez plus : logiquement François Hollande aurait dû remettre son salaire au même niveau qu’il était avant l’augmentation décidée par Nicolas Sarkozy, c’est-à-dire le réduire de 172% et, ensuite, le diminuer de 30%. Voilà qui serait logique car, en effectuant l’opération telle qu’il l’a calculée, c’est-à-dire réduire de 30% le salaire présidentiel de Nicolas Sarkozy, il s’est tout de même attribué une augmentation de 142%, non ?

(172% - 30% = 142%) Est-ce que j’ai bien compris ? Est-ce que j’ai bien compté ?

Je préfère m’arrêter là. Non, ne m’expliquez pas car c’est à n’y rien comprendre !!!

Ce que je comprends parfaitement c’est que le gouvernement Ayrault coûtera bien plus cher que le gouvernement Fillon quand seront comptabilisés les secrétaires d’état et les collaborateurs qui leurs sont attachés. Voilà qui commence bien car si toutes les réductions ne sont que des augmentations nous allons tête baissée vers des multiplications et non pas des soustractions…mais voilà que je recommence à n’y rien comprendre. Alors expliquez-moi svp. Merci.

 

Partager cet article

Repost 0