Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au sujet du livre « Nique la France »

 

Je ne tiens pas à faire de la pub pour la couverture de ce torchon aussi je ne reproduirai pas l’image de cette « franco-algérienne », Houria BOUTELDJA née en 1974 et qui fut salariée de l’Institut du Monde Arabe (financé par la France). Egérie du PIR (Parti des Indigènes de la République subventionné par qui ?) elle est connue pour ses discours haineux anti-français et c’est avec délectation qu’elle a prêté son visage (non voilé hélas !!) à son collègue Saïd Bouamama, l’un des meneurs de ce même PIR et lui directeur de recherche à l’IFAR situé à Villeneuve d’Ascq payé également grâce à nos impôts.

Au lieu de prôner une meilleure intégration avec le pays où vivent ses sympathisants, le Parti des Indigènes de la République (On se demande de quelle république il s’agit ? Certainement pas de la nôtre) ne prône que l’insulte et instille la haine.

Selon son porte parole l’objectif majeur de ce parti est de « rééduquer le reste de la société, la société occidentale. Nous voulons changer ce pays nous-mêmes, de l’intérieur et rien ne nous arrêtera ».

Et cela se poursuit par une insulte aux soldats morts pour la France :

« En ce premier novembre où nous célébrons le déclenchement de la Révolution anticoloniale en Algérie, quelques mois après la magnifique victoire de nos frères vietnamiens à Dien Bien Phu ».

Cette « magnifique victoire » qui a coûté la vie à des milliers de soldats français.

Nous attendons toujours des réactions officielles à cette atteinte à l’honneur de nos morts.

Il est vrai qu’en France ils peuvent le faire en toute impunité grâce au laxisme de nos gouvernants ce qui bien évidemment ne serait pas le cas dans leur pays d’origine, et ils le savent.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :