Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

«  de Gaulle » la grandeur de la France !!

 

 

Non « Ce n’est pas notre histoire » que France 2 nous a présenté hier soir « c’est votre histoire »  que vous nous avez conté, c’est l’histoire que vous manipulez à votre gré en occultant tous les témoignages des personnes encore vivantes susceptibles de présenter un de Gaulle qui ne correspond nullement à l’icône glorieuse que vous avez offerte au Français.

Les seuls témoignages retenus sont ceux qui encensent de Gaulle, qui le couvrent d’un concert de louanges (Merci à Mme Lopez qui était la seule à représenter les absents et qui l’a fait avec dignité).

En témoin principal un certain monsieur qui avait eu l’honneur de serrer la main du « général » en 1960 à Londres… la belle affaire !!

Où sont les dizaines de témoignages que vous avez reçu et qui prouvaient que de Gaulle n’était pas l’homme providentiel et irréprochable, l’homme au dessus des partis, l’homme qui s’identifiait à la France ?

N’était-ce pas plus intéressant pour les Français de présenter le témoignage de ce journaliste qui « couvrait » la tournée des popotes organisée en 1959 par de Gaulle lorsque celui-ci affirmait, en réponse à une question du colonel Bigeard et devant de très nombreux officiers supérieurs (pas encore à la retraite) : Moi vivant jamais le drapeau algérien ne flottera sur Alger.

Vous nous avez, malgré vous, présenté un de Gaulle menteur (de l’avis même de ses plus ardents défenseurs présents sur le plateau) puisqu’il savait avant de prendre le pouvoir en 1958 qu’il donnerait l’indépendance à l’Algérie. Mais ses mensonges, ses parjures, sont pour eux la preuve du grand homme politique qu’il était.

Tous ces témoins qui défendaient sa mémoire hier soir se sont bien gardés de nous présenter le de Gaulle raciste et anti-sémite qu’il était réellement. Permettez-moi de réparer cet oubli messieurs les gaullistes. Voici quelques unes de ses déclarations :

 

Les juifs :

…"Certains même redoutaient que les juifs, jusqu’alors dispersés, mais -qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est à dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, n’en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur, à chan­ger en ambition ardente et conquérante les souhaits très émouvants qu’ils formaient depuis dix-neuf siècles." (Conférence de presse du 27 novembre 1967) ….

Les Arabes :

…."Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! " (Cité par B. Stora, Le transfert d’une mémoire, Ed. La découverte, 1999)….

 …– de Gaulle n'a pas souhaité une Algérie Française par pur racisme, en témoignent ces affirmations : « Il naît chaque année 800.000 enfants en France, 600.000 en Algérie, avec des mariages exclusivement islamistes. Il est impossible à la France d'absorber un apport humain aussi massif et aussi hétérogène sans qu'elle soit atteinte dans sa personnalité et son unité. Il est donc extrêmement dangereux de prétendre faire de l'Algérie une province française. Et puis ces gens-là (les Arabes) ne sont pas des Français, ne seront jamais des Français. »…

…Je veux aujourd'hui l'informer (à titre posthume en ce qui le concerne) qu'il s'est trompé sur toute la ligne. Si l'Algérie était restée terre française les Arabes n'envahiraient pas progressivement la France. Ils seraient restés avec « nous » dans les trois départements français d'Algérie et la France ne serait pas aujourd'hui confrontée à tous « ses » problèmes d'intégration, de mosquées, d'islamisme, de voile et de burka et des prochains problèmes bien plus graves qui l'attendent….

Sans doute de Gaulle n'a pas pris le temps d'y réfléchir suffisamment. Là ou il se trouve actuellement qu'il médite ces paroles de Mahomet (le Coran) : « J'écarterai de la foi l'homme injuste et superbe. La vue des miracles ne vaincra point son incrédulité. La vraie doctrine nui paraîtra fausse. Il prendra le chemin de l'erreur pour celui de la vérité. »

Les nègres :

…"Vous savez, cela suffit comme cela avec vos nègres. Vous me gagnez à la main, alors on ne voit plus qu’eux : il y a des nègres à l’Élysée tous les jours, vous me les faites recevoir, vous me les faites inviter à déjeuner. Je suis entouré de nègres, ici. […] Et puis tout cela n’a aucune espèce d’intérêt ! Foutez-moi la paix avec vos nègres ; je ne veux plus en voir d’ici deux mois, vous entendez ? Plus une audience avant deux mois. Ce n’est pas tellement en raison du temps que cela me prend, bien que ce soit déjà fort ennuyeux, mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur : on ne voit que des nègres, tous les jours, à l’Élysée. Et puis je vous assure que c’est sans intérêt." (Entretiens avec Jacques Foccart, 8 novembre 1968. cité dans ses Mémoires, tome 2)…

Voilà le portrait d’un de Gaulle plus vrai, d’un de Gaulle qui a utilisé la stratégie du mensonge et de la trahison pour prendre le pouvoir en se servant d’un million de Français d’Algérie, et je ne parle pas de ses crimes et de ses impostures car ce serait bien trop long. Peut-être qu’un jour en parlera-t-on à la télévision sur une chaîne qui ne sera pas nationale.

Partager cet article

Repost 0