Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ETRE OU NE PAS ETRE…UN PARTI REPUBLICAIN ?

 

Telle est la question qui se pose depuis quelques décennies en ce qui concerne la présence du Front National sur la scène politique française considéré comme un parti d’extrême droite ; or cette question ne se pose jamais sur les partis d’extrême gauche et le Parti communiste en particulier, et pourtant ne devrait-on pas la poser ?

Que reproche-t-on au FN ?

Quelques déclarations fracassantes de son fondateur Jean-Marie Le Pen et quelques démonstrations pronazis de groupuscules comme il en existe partout dans le monde et qui ont permis sa diabolisation.

Force est de constater qu’il est difficile d’être davantage pronazis que ne l’ont été les « communistes » jusqu’en 1941. Mais il n’est pas question de refaire l’Histoire, il y aurait trop à écrire, alors revenons au FN et aux communistes de ce dernier demi-siècle.

Si n’être pas républicain c’est être contre les institutions de la République, contre ses lois, contre son armée, en quelques mots : contre la France et les Français. Alors, que je sache, le FN n’a jamais été contre tout cela, contrairement au parti communiste qui, dois-je le rappeler, a demandé lors de chaque engagement militaire de la France à se mobiliser et à se battre contre elle et son armée (l’armée de la République).

*En Indochine tout d’abord où les communistes « français » ont salué comme une grande victoire notre cuisante défaite à Dien Bien Phu, crachant sur nos morts.

*En Algérie ensuite, où ils ont aidé et participé activement au combat de nos ennemis, fabriqué et posé des bombes, fournis des armes et de l’argent à l’ALN et au FLN, et sont donc responsables du massacre de milliers de nos enfants… de vos enfants vous  mères de France métropolitaine, alors que le FN, où plutôt les partisans de l’extrême droite, dit-on, qui l’ont fondé, se sont toujours battus au côté de notre armée, de notre nation.

Pour conclure, et répondre donc à la question initiale : « Etre ou ne pas être républicain », je peux, nous pouvons en toute objectivité, affirmer que le parti représenté par Marine Le Pen aujourd’hui, quel que soit ou sera son nom, est un parti républicain et doit être considéré comme tel (si tel avait été le cas Nicolas Sarkozy serait toujours président de la République) et si l’on doit se poser la question se devrait être surtout au sujet du Parti communiste qui, dès qu’une opportunité se présente, est toujours fidèle à sa ligne politique et à son mot d’ordre : « Contre la France et son armée ».

 

Partager cet article

Repost 0