Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FACE AUX FRANÇAIS.

 

Les questions étaient intéressantes mais les solutions où sont-elles ?  Entre autre sur ce sujet :

 

Dans une entreprise privée lorsque la direction souhaite mettre en place une stratégie nouvelle (produit, concept, etc.) elle réunit ses collaborateurs et leurs demande de lancer des idées, peu importe quelles soient intelligentes ou saugrenues et presque toujours jaillit celle qu’il est bon d’étudier plus sérieusement.

Ainsi M Sarkozy se trouve apparemment – il l’a dit – face à un dilemme qui lui pose problème : les produits importés ne participent pas au remplissage des caisses de l’Etat ni à celles patronales et nuisent à l’emploi des français que les PME pourraient recruter si l’on fabriquait en France. Ce qui engendre  l’augmentation du chômage donc un manque de cotisations qui n‘entrent pas dans les recettes de nos organismes de retraite, etc.

Comment donc pallier à quelques-uns uns de ces problèmes, pas tous bien entendu où ce serait une recette miracle, en limitant les importations ? cela aurait un effet néfaste sur nos échanges commerciaux donc sur nos exportations, donc sur nos PME…

Alors en obtenant qu’elles nous rapportent davantage…

Posons la question différemment : pourquoi les consommateurs français achètent des marchandises et des produits fabriqués hors de nos frontières ? Parce qu’elles sont bien moins chères évidemment, même au dépens de la qualité.

Hors une constatation s’impose : nous importons bien plus que nous exportons.

Voici très humblement une solution que je soumets à messieurs les énarques mais je suis certain qu’ils y ont déjà pensé : agir sur la TVA, réduire à 15% celle à 19.60 sur tous les produits fabriqués en France et la porter à 25% sur ceux en provenance hors Union Européenne. Réduire à 5% celle à 5.5  des produits alimentaires et agricoles fabriqués et récoltés en France et l’augmenter à 10% sur les produits alimentaires et agricoles importés hors U E. Ainsi l’effet bascule ferait que les produits français seraient un peu moins chers donc plus compétitifs et de meilleure qualité indubitablement et les produits importés un peu plus chers mais souvent de moins bonne qualité et cette différence comblerait quelques uns de nos déficits et offrirait une ouverture séduisante pour le retour au bercail des PME françaises ayant délocalisées.

CQFD !

 

Partager cet article

Repost 0