Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis plus d’un an on mobilise toutes les énergies sur la situation des deux journalistes retenus en otage. Ils sont toujours vivants, eux, fort heureusement, ce qui n’est pas le cas des deux otages exécutés au Niger et pas encore celui des cinq autres aux mains des terroristes dont la situation est bien plus dramatique.

Je souhaiterais que nos médias se mobilisent également, comme ils l’ont fait pour Ingrid Betancourt - qui ne risquait pas grand-chose – sur le cas ci-dessous :

Paris le 13 janvier 2011

  Il faut sauver Youcef Nadarkhani et sa famille !

Chrétienté-Solidarité alerte sur le sort des époux Nadarkhani et de leurs enfants. Cette famille iranienne fait l’objet d’une terrible persécution en raison de sa foi en Jésus Christ.

Youcef Nadarkhani, 34 ans, a été arrêté après avoir protesté auprès de la direction de l’école où sont scolarisés ses enfants. Son crime ? Ce jeune père de famille chrétien refusait que ses enfants reçoivent une instruction religieuse islamique, en se fondant sur le principe de liberté religieuse inscrit dans la constitution iranienne. Il a comparu devant un tribunal le 12 octobre 2009 et a été transféré à la prison de Lakan, dans la périphérie de Rasht.

Le 18 juin 2010, Fatemah, son épouse, a été arrêtée après des mois de harcèlement policier. Les enfants du couple, âgés de 6 et 8 ans, ont été placés dans une famille musulmane. Fatemah a été condamnée à la réclusion à perpétuité. Cette sentence a été confirmée en appel le 11 octobre 2010.

Un mois plus tôt, son mari a été condamné à mort à l’issue de sa comparution devant la 11ème chambre d’assises de la province de Gilan après des mois de pressions et tortures pour le pousser à abjurer sa foi chrétienne. Le 13 novembre dernier, la condamnation a été notifiée par écrit à l’accusé qui, conformément à la procédure judiciaire, a fait appel. La vie de Youcef Nadarkhani est aujourd’hui suspendue à une décision de la cour suprême iranienne.

Chrétienté-Solidarité appelle les chrétiens de France à faire connaître le cas de la famille Nadarkhani et demande aux plus hautes autorités de notre pays de prendre officiellement position dans cette affaire comme l’ont déjà fait le Président des Etats Unis et le Premier ministre canadien.  Mobilisons nous pour la famille Nadarkhani !

Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité, communique : 70, bd saint Germain 75005 Paris – 01 40 51 74 07 – chretientesolidarite.fr@gmail.com

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :