Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JUSTICE EXPEDITIVE…

La piraterie est un acte de guerre et doit être considérée comme tel. Quelle parodie de justice va-t-on nous offrir ? Celle de pauvres somaliens qui crèvent de faim chez eux et qui se voient obligés de devenir des pirates pour améliorer leur quotidien ? Ces 6 pirates que la France estime utile de juger, et les prochains qui suivront…ils seront nombreux, ont déjà trouvé la bonne solution : ils sont en France depuis des mois aux frais du contribuable, logés, nourris, blanchis, avec tout le confort qu’ils ne trouveront jamais chez eux et ils vont être condamnés à passer encore quelques années dans nos prisons dans des conditions très confortables pour eux.

Est-ce que c’est la solution ? Non.

La piraterie, je l’ai écrit, est un acte de guerre et en guerre quand on se trouve face à l’ennemi on le détruit par tous les moyens.

Récemment les Russes se sont trouvés dans une situation identique : le bateau a été attaqué par des pirates somaliens mais il y avait à bord du bateau un commando des forces spéciales pour le protéger. Les pirates ont été faits prisonniers, fouillés, on leur a pris leurs armes et on les a remis sur leur « pirogue » en compagnie des explosifs qui s’y trouvaient, puis les forces spéciales sont remontées à bord du bateau et la « pirogue » a explosé avec tous ses occupants.

Plus de pirates, pas besoin de procès, et les Somaliens ont juré qu’ils n’attaqueraient plus un bateau russe…en revanche les bateaux français auront leur priorité car dans ces cas là leur avenir est assuré !!!

JE SUIS MALADE….

Eh ! Oui, je n’ai pas de chance, non seulement je suis malade avec une bonne bronchite et 40° de fièvre mais mon toubib m’a donné 8 jours d’arrêt de maladie. Je vais donc rester chez moi, me soigner, mais je vais perdre 4 jours sur ma paye pour me punir d’être malade !!!

Et c’est vrai que je n’ai pas de chance car si j’étais fonctionnaire je ne perdrais qu’un jour…ma grand-mère me disait : sois fonctionnaire mon petit !

La fraude doit être poursuivie, c’est vrai. Les fraudeurs doivent être sévèrement punis, c’est vrai… mais pourquoi punir les vrais malades ? La solution n’est pas là. Le fraudeur, dans un pareil cas, c’est le docteur, celui qui a délivré indûment un certificat d’arrêt de travail à une personne qui n’en avait aucun besoin et cette fraude est facile à prouver donc il serait logique que le docteur qui fraude soit puni d’une très forte amende puis, en cas de récidive, de la radiation de l’ordre des médecins.

C’est là le moyen de stopper cette fraude et non pas de punir les « vrais malades ».

En revanche, puisque la France est le pays dont la devise comporte les mots : « fraternité – égalité » je ne vois pas pourquoi les fonctionnaires auraient le droit de se reposer 8 jours en n’en perdant qu’un alors que nous, dans le privé, nous en perdons quatre ?

 

Partager cet article

Repost 0