Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ce n’est plus le « karcher » qu’il nous faut !

 

Une horrible tragédie se produit dans notre pays, la France est en deuil mais les charognards sont là et dévalisent les corps sans vie, les blessés graves. Cette racaille caillasse les secours, les pompiers, les ambulances et vous venez tous vous pavaner devant les caméras !

Quand finirez-vous par comprendre que « ces gens-là » n’aiment pas la France, cette France généreuse, accueillante, qui les reçoit, les entretiens, les nourris. Je vais même plus loin : ils la haïssent et, ce qui est plus grave, si demain un conflit venait à nous opposer à l’un de leurs pays, qu’il soit religieux ou pas, ils  retourneront leurs armes contre nous et seront aidés par l’extrême gauche et les communistes (comme ils l’ont déjà été dans un récent passé).

Et ne venez pas nous faire pleurer avec la crise, le chômage des jeunes, la misère dans les banlieues, etc. des milliers de jeunes français vivent une situation identique et ne sont pas pour autant des charognards et de la racaille, car ils aiment leur pays, eux ! Tout comme les jeunes espagnols, italiens, portugais, aiment leur pays alors qu’ils vivent une situation bien plus dramatique.

Et la nôtre de situation ne va pas s’améliorer, bien au contraire.

Alors envisageons le pire :

**Fermez les yeux Madame la garde des sceaux, messieurs les ministres de l’intérieur  des transports, de la santé et les autres, soyez compatissants envers cette « pauvre jeunesse désespérée » qui n’a d’autre moyen pour survivre que la violence, la délinquance, la drogue…le crime.

Il est temps de reprendre en mains la situation :

**expulsez les clandestins, reconduisez aux frontières les étrangers qui ne respectent pas nos lois et destituez de leur nationalité française ceux qui de par leurs actes ne la méritent pas et, si vous  êtes incapables de le faire alors passez la main.

Nous venons de perdre notre « triple A » et la dégringolade va se poursuivre. Des temps durs nous attendent et nous devons être solidaires pour les affronter. Nous ne pouvons plus nous permettre de « dorloter » le ver qui pourrit notre fruit.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :