Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tonneau des « Danaïdes » (suite).

 

Puisque la Grèce a été placée sous tutelle financière par l’Europe, dans l’objectif bien illusoire de contrôler où vont passer nos milliards, voici un premier conseil facile à rectifier puisque, après tout, ce sont eux les premiers responsables.

Les 300 députés grecs de la « Vouli » (le parlement, place Syndagma) sont parmi les mieux payés d’Europe : 8500 euros/mois de salaire + 4900 de frais + 1200 de participation aux commissions parlementaires + 1000 d’indemnités de logement pour les provinciaux + forfait de 1800 de frais de bureau + transports gratuits, etc.

Depuis 2011 les déclarations de patrimoine des élus sont publiées sur internet. La proche famille du député n’est pas concernée par cette déclaration, or beaucoup de femmes ou de maris, de ces députés sont très riches. Voici les revenus et patrimoines de quelques vedettes locales pour 2009 :

- Georges Papandreou, ex premier ministre : salaire 122.113 + 6926 de revenus divers + une maison à Athènes sur un terrain de 640m2 + un portefeuille boursier au nom de son épouse de 228.000 + une épargne de 62.000.

- Antonis Samaras, leader de la Nouvelle Démocratie : salaire 107.150 + 110.695 de revenus divers + 5 terrains et un appartement dans des banlieues chics d’Athènes + 285.467 d’épargne déposée dans une banque belge (KBC) + 8951 dans une banque grecque + 3500 actions d’une société de ferry.

- Georges Karatzaferis, leader du Laos : 268.074 de revenus + foncier

- Konstantin Karamenlis, ex premier ministre : 130.335 salaire + portefeuille boursier de 600.000 + 300.000 actions achetées en 2009 + épargne 600.000 + propriétés foncières.

- Dora Bakoyanni, leader Alliance Démocrate : 129.385 salaire + propriétés immobilières dont deux terrains en Savoie + un compte à la Deutsche Bank de 857.461 + 182.289 dans une banque grecque.

- Aleka Papariga, leader du KKE (Parti communiste) : 91.750 salaire + 43.041 retraite.

Etc.

Le peuple grec a profité durant des décennies de la très large libéralité des gouvernements successifs, aujourd’hui il règle la note. En revanche les gouvernements successifs ont très largement profité du peuple grec et aujourd’hui ils continuent à en profiter très largement…et c’est nous qui payons la note !! 

Partager cet article

Repost 0