Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réaction au film-témoignage « Algérie 1962, l’été où ma famille a disparu » de Mme Hélène Cohen.

 

Certaines personnes qui, après avoir – paraît-il – vu votre film, ont cru devoir mettre en garde les Pieds Noirs indiquant que vous incriminiez l’OAS dans la disparition de vos parents, ce qui est totalement faux.

J’ai attendu de voir votre film, puisqu’il était projeté hier soir sur France 2, avant d’émettre un avis.

Votre famille a fait partie, Madame, des milliers de disparus entre le 26 juin et le 05 juillet 1962 à Oran et je compatis sincèrement à votre douleur, qui est également la nôtre.

A l’exception des commentaires tendancieux de l’un de vos cousins, Gilbert (membre du Parti communiste algérien) qui dément systématiquement toutes les preuves que vous lui présentez et ce qui n’est pas étonnant, votre témoignage est des plus sincères. L’une des raisons majeures qui interdit de mettre en doute cette fiabilité c’est que  votre famille avait des sympathies socialistes.

Une fois encore je me permets de mettre en garde les Pieds Noirs contre des rumeurs ou affirmations mensongères colportées à l’aide des réseaux sociaux et qui nous causent le plus grand tort.

Il y a suffisamment de films et d’émissions de télévision nous accablant sans qu’il soit nécessaire de « tirer » sur les rares témoignages qui peuvent faire changer l’opinion métropolitaine sur ce que nous avons vécu.

Partager cet article

Repost 0