Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un PS exemplaire !!

 

Après Guérini écarté, et Harlem Désir vice-président, il manquait un sénateur…nous l’avons.

En avez-vous entendu parler dans les médias, la télé, la presse ? Non n’est-ce pas ! Eux pourtant toujours si promptes à s’emparer d’une petite phrase pour en faire un feuilleton de plusieurs jours, et restant étrangement muets sur des affaires qui prouvent la vénalité de certains élus à qui nous confions nos deniers.

On nous vole de tous les côtés, citoyens contribuables, et on nous le cache !!

Connaissez-vous Jean-Marc Pastor ? C’est un sénateur socialiste élu dans le Tarn. Il était l’un des trois questeurs désigné par ses pairs et chargé de gérer le budget annuel du Sénat qui se montait à 346 millions.

Pour ce poste à très haute responsabilité financière il bénéficiait, en plus de son traitement de sénateur, d’une indemnité compensatrice de 5170 euros/mois, d’un logement de fonction et, c’est notre propos de ce jour, de 11.600 euros annuels de frais de représentation. Le problème est là !

Avant fin 2010 Jean-Marc Pastor n’avait pas utilisé la totalité de ses frais de représentation et bien entendu il n’était pas question d’en faire bénéficier les contribuables. Donc, avant la fin de l’année, le 9 décembre, il présente deux notes de frais : l’une du 19 novembre d’un montant de 1428 euros pour 51 convives, la seconde le 3 décembre de 1064 euros pour 38 convives.

Ces 89 repas d’un montant total de 2488 euros avaient été servis à l’Hostellerie Saint-Jacques de Monestiés, dans le Tarn, établissement comme par hasard géré par sa propre fille.

Devant la suspicion du trésorier payeur le sénateur Jean-Marc Pastor présente une attestation de soutien de Gérard Larcher, président du Sénat. Or il s’avère, selon la responsable de la communication du Sénat, Nathalie Bahier, qu’il s’agissait d’un faux car, indique-t-elle : « Il n’y a jamais eu de communiqué émanant de Gérard Larcher concernant cette affaire ». Cela est encore bien plus grave que la présentation des deux notes de frais contestées mais entre hauts dignitaires de l’état, qu’ils soient de droite ou de gauche, la courtoisie prévaut et il faut éviter de faire des vagues.

C’est ainsi qu’un communiqué de presse en date du 5 juillet 2011 fait part de « la décision personnelle de Jean-Marc Pastor de procéder au remboursement auprès de la Trésorerie du Sénat des sommes correspondants aux deux factures de restaurant pouvant relever d’une erreur d’appréciation » Plus question bien sûr du faux produit par le sénateur… Le faux ? Quel faux ? Qui a entendu parler d’un faux ? Jean-Marc Pastor est toujours sénateur socialiste. Quel bel exemple !!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :