Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On supposait que le président algérien, Bouteflika, était mourant ! Eh bien non, il peut encore parler…paraît-il ? Mais s’il peut parler apparemment il n’entend plus car il devrait avoir compris que la France ne se repentira jamais de l’œuvre qu’elle a réalisé en Algérie, ne lui en déplaise et cela même si certains dirigeants français, pas très patriotes il faut bien l’avouer, seraient tentés de « se repentir », comme le fit presque François Hollande et comme le fera, peut-être, Emmanuel Macron.

Qu’ils sachent que s’ils le font (se repentir) ce sera en leur nom propre et en celui de certains français, mais pas au nom de la France, celle des patriotes.

Bouteflika « exige » que la France reconnaisse officiellement les « souffrances » infligées au peuple algérien sous la colonisation !

Il estime que le « partenariat d’exception » engagé entre la France et l’Algérie par François Hollande gagnerait en sérénité et en élan dans une reconnaissance des « vérités de l’histoire » !

Nous attendons avec impatience la réponse que fera Emmanuel Macron à cette exigence lors de sa prochaine visite à Alger.

Que Bouteflika se préoccupe plutôt des « souffrances » que subissent actuellement et depuis des décennies le peuple algérien.

Il serait bien trop long de rappeler à Bouteflika tous les crimes commis en Algérie par lui-même et ses prédécesseurs, par son parti le FLN et son armée l’ALN : Melouza, El Halia, Oran, les Harkis et j’en passe d’aussi sanglants.

Si quelqu’un a du sang sur les mains c’est en tout premier lieu les Algériens.

La seule repentance que nous pouvons reconnaître c’est d’accueillir des centaines de milliers d’Algériens qui fuient leur « paradis » où ils ne connaissent, depuis 1962, que la misère, le chômage et le mal vivre et la question se pose : pourquoi viennent-ils se réfugier dans ce pays qui les a « massacrés » durant 132 ans ? Et pourquoi Bouteflika et les siens viennent-ils se faire soigner par les « monstres » que nous sommes ?

Plus de dix millions de Maghrébins ont quittés l’Afrique du Nord et se trouvent si bien chez nous que pour rien au monde ils ne retourneraient chez « eux », dans leur paradis.

Il est bien dommage, Bouteflika, que vous puissiez encore vous exprimer car, en parodiant Audiard « C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut « ouvrir » sa gueule ! »

Et je vous conseille de prendre immédiatement des sanctions contre la France en suspendant vos « exportations » de sujets Algériens…nous vous en serions gré !

 

 

Partager cet article

Repost 0