Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous l'aurons jusqu'en 2022 !

Parce que vous croyez vraiment qu’elle est partie?

Vous êtes alors de grands naïfs.

Duflot est partie, Montebourg est parti, Nadine Morano est partie, Treiweiler est partie, d’autres encore sont partis, et ils ne reviendront jamais.

Mais Christiane Taubira n’est pas partie.

Elle recule, elle prend de l’élan, pour mieux sauter.

Elle aurait eu tant à dire, tant à écrire, mais elle ne l’a pas fait.

Son petit livret, préparé bien avant sa démission, en est la preuve.

Elle n’accuse pas, elle comprend, elle encense même.

Son départ soulage François Hollande, Manuel Valls, elle leur enlève une épine du pied droit.

Christiane Taubira se croit, se sait, aimer d’une majorité de Français. Certains sondages le lui confirment. A elle seule, depuis le départ d’Harlem Désir, elle représente la France multiculturelle, la France colorée et soyez certains qu’elle va tout faire pour conserver son leadership.

Les prochaines semaines vous l’apprendront.

Je ne dirai pas que l’anesthésie des Français, afin de préparer l’opération 2017, a commencé, non, car il est vrai qu’ils dorment profondément depuis bien longtemps mais, sait-on jamais, s’ils se réveillaient… Mieux vaut prévoir.

Christiane Taubira est une composante de cette anesthésie, elle en est l’un des principaux éléments : le curare.

Le Hollande nouveau se précise peu à peu.

Nous avons le Hollande chef de guerre (et ce n’est peut-être pas fini)

Le Hollande droit face au terrorisme.

Le Hollande champion des entreprises.

Le Hollande face à la fronde de la gauche de la gauche.

Le Hollande qui recentre la France.

Le Hollande qui démoli progressivement la droite.

Le Hollande qui comprend de plus en plus les Français.

Le Hollande qui les brosse dans le sens du poil.

Le Hollande, gentil, celui qui gracie (fort justement d’ailleurs).

Le Hollande qui a la chance de voir l’Euro rejoindre le dollar, le prix du baril de pétrole rejoindre celui de l’eau potable, l’Allemagne de Merkel se désagréger devant le tsunami migratoire, les frontières de Schengen devenir obsolètes.

Le Hollande qui verra bientôt le chômage diminuer, l’emploi refleurir, la croissance revenir.

Le Hollande bien encadré par Valls, Macron et le silence étonnant des “frondeurs”.

Le parti…quel parti? Celui qui semble diriger actuellement, mais aux ordres du président ?

Et contre lui qui? Sarkozy balayé! Fillon effacé! Juppé hélas! Marine Le pen? Malgré le changement de nom, le changement sur l’avenir de l’Euro, le changement sur…?

Allons soyons sérieux et le front républicain qu’en faites-vous?

La stratégie est en place, elle fonctionne, elle est bien rodée. Nous l’avons enfin, le Hollande : un vrai président pour une France qui ronronne.

Nous l’aurons jusqu’en 2022.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :